• lirta web 1
  • lirta web 2
  • lirta web 3
  • lirta web 4
  • lirta web 5
Imprimer

Le show du 20e

Journée festive en hommage au théâtre ados

La Rencontre Théâtre Ados a 20 ans ! C’est l’occasion de se réunir pour mesurer le chemin parcouru et pour célébrer l’apport de la RTA dans le milieu théâtral. C’est avec beaucoup de fierté et d’émotions que nous partageons avec vous notre aventure avec des artistes reconnus et impliqués depuis les débuts, mais aussi avec ceux de la relève qui continuent d’alimenter le théâtre de création en direction des adolescents.

Pour l’occasion, le comité du 20e anniversaire vous a concocté une belle surprise. En exploitant l’énergie adolescente, les artistes sur scène rendront un vibrant hommage à l’unicité de ce public que la RTA rejoint toute l’année, le temps d’un festival, d’une médiation ou d’une rencontre.

20 ans, c’est l’âge de tous les possibles et l’avenir est riche de promesses grâce aux artistes qui continuent de rêver avec et pour nous.

Pour cette 20e édition, nous avons mis sur pied un comité spécial afin d’élaborer un événement festif qui aura lieu au lancement du festival. Ce comité est composé de personnes particulièrement chères à la RTA, des complices, des amis, des inspirations :
  • Benoît Vermeulen, metteur en scène et codirecteur artistique du Théâtre Le clou qui a présenté la majorité de ses productions au festival, chacune dotée d’une écriture et d’une signature scénique allant toujours à l’avant-garde du théâtre pour ados.
  • Marilyn Perreault, codirectrice du Théâtre I.N.K, anciennement membre du comité artistique du festival, accueillie au festival à maintes reprises avec ses spectacles, lectures, ateliers et laboratoires audacieux, bien ancrés dans la réalité des jeunes.
  • François Hurtubise, cofondateur de la RTA, coordonnateur à la Maison des arts de Laval et précieux collaborateur.
  • Didier Lucien, acteur et fier porte-parole de la RTA depuis 5 ans, avec qui nous avons toujours autant de plaisir à donner le goût du théâtre aux ados.

Merci pour votre présence et votre amour !

Imprimer

La fille d'argile

Confrontation père-fille : Détruire pour mieux reconstruire

Lili, adolescente rebelle, trouve refuge, au milieu de la nuit, dans l’atelier de son père, sculpteur et homme d’affaires. Se croyant coupable du meurtre d’un inconnu, elle cherche à se punir en projetant sur son père sa propre haine. Cette violence passionnelle forcera père et fille à faire un voyage initiatique. Pour Lili: retrouver l’enfant qu’elle était afin de se libérer de la «néonazie» qu’elle est devenue. Pour Ken, artiste et «criminel à cravate» en devenir, prendre la place qu’il n’a jamais occupé dans la vie et le cœur de sa fille.

Une histoire profonde qui forcera les protagonistes à s’accepter et à se transformer.

 

**La Fille d'argile a été en nomination aux Prix Rideau Awards 2015

dans la catégorie "Nouvelle création de l'année" **

mini argile

Extrait 4 min. du spectacle

PRODUCTION THÉÂTRE LA CATAPULTE

TEXTE
  MICHEL OUELLETTE

MISE EN SCÈNE  JOËL BEDDOWS 

INTERPRÉTATION RICHARD J. LÉGER | MARIE-ÈVE FONTAINE | JEAN STÉPHANE ROY

SCÉNOGRAPHIE  BRIAN SMITH

COSTUMES  GENEVIÈVE COUTURE

ÉCLAIRAGES  GUILLAUME HOUËT

ENVIRONNEMENT SONORE  VENESSA LACHANCE

RÉGIE  LOUISA HACHÉ

DIRECTION DE PRODUCTION ET DE TOURNÉE  KYLE AHLUWALIA

PHOTOS  SYLVAIN SABATIÉ

Imprimer

Le long voyage de Pierre-Guy B.

PRIX DE LA CRITIQUE 2015 :: MEILLEUR TEXTE ORIGINAL

Un duo d’acteurs explosif dans une épopée théâtrale autobiographique

En errance depuis plusieurs années en Europe de l’Est et au Moyen-Orient, Pierre-Guy B., percussionniste, est au bout du rouleau. Il retourne au bercail, dans le village tranquille de Charlo, en Acadie, où il a vu le jour. Là, dans une petite maison au bout de nulle part, devant la mer immense, il entreprend un voyage vertigineux. un périple intérieur, jalonné des moments trépidants ayant marqué sa vie et l’ayant conduit à se réfugier dans la musique, la solitude et la vie nomade.

Après l’immense succès de la pièce Les trois exils de Christian E., Christian Essiambre et Philippe Soldevila poursuivent leur «trilogie de fiction biographique » en s’associant à Pierre Guy Blanchard, musicien, comédien et compositeur acadien. Le long voyage de Pierre-Guy B. explore sa vie tumultueuse, bouillonnante et déjantée.

La musique et les effets sonores interprétés en direct par Pierre-Guy B. donnent une profondeur narrative peu commune à l'objet théâtral élaboré par le trio.

- Isabelle Houde, Le Soleil, 11 février 2015.

 

PRODUCTION THÉÂTRE SORTIE DE SECOURS | THÉÂTRE L'ESCAOUETTE THÉÂTRE FRANÇAIS DU CENTRE NATIONAL DES ARTS

TEXTE  PHILIPPE SOLDEVILA | CHRISTIAN ESSIAMBRE | PIERRE-GUY BLANCHARD

MISE EN SCÈNE ET DIRECTION DE LA CRÉATION  PHILIPPE SOLDEVILA 

INTERPRÉTATION CHRISTIAN ESSIAMBRE | PIERRE-GUY BLANCHARD

MUSIQUE  PIERRE-GUY BLANCHARD

ÉCLAIRAGES  MARC PAULIN

ASSISTANCE À LA CRÉATION  ALEXANDRE FECTEAU | MARC-ANTOINE MALO

COLLABORATION ARTISTIQUE CHRISTIAN FONTAINE | MARIE-ÈVE CORMIER

PHOTOS NICOLA FRANK VACHON | GILLES LANDRY

Imprimer

Symphonie dramatique

Classique shakespearien revu.
Par des virtuoses de la danse contemporaine

Symphonie dramatique revisite, avec mordant, le couple mythique de Roméo et Juliette. Dans une vision extrêmement contemporaine, les danseurs livrent, avec une poésie teintée d’impétuosité et d’énergie contagieuse, un vibrant hommage au chef-d’œuvre romantique de William Shakespeare. Les conflits et tiraillements intérieurs de cette histoire de séduction, de désirs, de déchaînement des passions et de mort trouveront une résonnance particulière grâce à la danse et à la trame sonore concoctée par le compositeur et échantillonneur Martin Tétreault, revisitant avec audace Prokofiev, Tchaïkovski, Gounod et bien d’autres.

Éloge de l’impossible et du combat qu’il faut livrer pour accomplir sa destinée, cette pièce puissante et sobre donne un éclairage nouveau sur l’histoire d’amour la plus célèbre de tous les temps.

 

mini symphonie

Extrait 1 min. du spectacle

PRODUCTION FESTIVAL MÉLI MÔME | L’OPÉRA DE REIMS | LE THÉÂTRE DU BIC | L’OPÉRA DE SAINT-ÉTIENNE | LA MAISON DES ARTS DE CRÉTEIL

CHORÉGRAPHIE
  HÉLÈNE BLACKBURN AVEC LA PRÉCIEUSE COLLABORATION DES DANSEURS

MUSIQUE  MARTIN TÉTREAULT 

DISTRIBUTION NICHOLAS BELLEFLEUR | ALEXANDRE CARLOS | ROXANE DUCHESNE-ROY | CAI GLOVER | DAPHNÉE LAURENDEAU |  MARC-ANDRÉ POLIQUIN | JANIE RICHARD | MICKAËL SPINNHIRNY

SCÉNOGRAPHIE  HÉLÈNE BLACKBURN | SAMUEL THÉRIAULT

VIDÉO  SAMUEL THÉRIAULT

ÉCLAIRAGES  ÉMILIE BOYER-BEAULIEU

PHOTOS DAMIAN SIQUEIROS

Cette création a bénéficié de résidences de création à l’Agora de la danse, à la Maison de la culture Frontenac et à la Tohu.
Imprimer

Les Haut-Parleurs

L’amitié, la transmission et l’importance de l’art

L’été s’annonce long et ennuyant pour le fils, nouvellement arrivé dans une ville que tout le monde a quittée pour les vacances. Tout le monde sauf le voisin, un homme solitaire dans la soixantaine, compositeur d’étranges musiques, et Greta, une adolescente au caractère explosif. Dans cette ville dominée par son immense cathédrale et ses cloches au son massif, le fils comprend peu à peu que toutes les amitiés ne sont pas compatibles et que les vérités humaines sont parfois insaisissables.

Un récit, traversé par l’écho des choses fragiles, qui met en lumière les traces immuables que laissent les autres dans notre vie recommended site.

TheatreBluff LesHaut-ParleursBA Extrait du spectacle

PRODUCTION THÉÂTRE BLUFF

TEXTE ET MISE EN SCÈNE  SÉBASTIEN DAVID

ASSISTANCE 
À LA MISE EN SCÈNE  CATHERINE COMEAU 

INTERPRÉTATION MARIE-HÉLÈNE BÉLANGER | GUILLAUME GAUTHIER | RICHARD THÉRIAULT

DÉCOR  SIMON GUILBAULT

SON  OLIVIER GIROUARD

ÉCLAIRAGES  MARTIN SIROIS

COSTUMES  PIERRE-LUC BOUDREAU

MOUVEMENT  SARAH DELL’ AVA

DIRECTION TECHNIQUE ET PRODUCTION  NICOLAS FORTIN

ILLUSTRATION  MÉLANIE OUELLETTE

PHOTOS YANICK MACDONALD

Une production du Théâtre Bluff, compagnie en résidence au Théâtre Denise-Pelletier.