• lirta web 1
  • lirta web 2
  • lirta web 3
  • lirta web 4
  • lirta web 5
Imprimer

Jeunesse en création

video JEC juin2016

Les écoles participantes ont été sélectionnées pour le défi Jeunesse en création de l'édition 2018 du festival.

Il s'agira des écoles suivantes:
- Académie Lafontaine
- Collège de Montréal
- Pensionnat du Saint-Nom-de-Marie

Félicitations à tous pour votre participation! 

----

Vous n'avez pas été sélectionné cette année? Ou vous souhaitez sauter le pas en 2019?

Tentez votre chance pour l'édition 2019 du volet Jeunesse en création de l'EXTRÊM'ADO! 

➢ Une expérience théâtrale en 24 h top chrono, sous la direction d'un metteur en scène professionnel invité par la RTA ;

➢ Une performance artistique inoubliable pour l'ensemble des participants ;

➢ Une représentation unique sur la scène professionnelle de la Maison des arts de Laval, au coeur du festival de théâtre de création de la RTA !

Nous recherchons

  • 3 groupes de jeunes, de 12 à 17 ans, ayant une pratique théâtrale minimale.


Durée de votre implication

  • À l'école
    • Entre le 16 et le 20 avril 2018, deux périodes de répétitions de 3 h chacune devront être prévues.
  • À la Maison des arts de Laval
    • Vendredi 20 avril, de 9 h à 21 h - répétitions
    • Samedi 21 avril, de 9 h à 19 h - répétitions
    • Samedi 21 avril, de 19 h à 21 h - représentation unique

Comment pousser les limites de la création collective au stade suprême de l'urgence? En 24h chrono, les groupes sélectionnés seront plongés au coeur de l'univers de metteurs en scène professionnels invités qui leur proposeront, à la première minute du décompte, une oeuvre dramatique de leur choix. La présentation publique sera la dernière étape du marathon!

Pour informations : 
Mélanie Goyette, responsable du développement des publics 
450 687-5654

Merci à
DESJARDINS, CAISSE DES GRANDS BOULEVARDS DE LAVAL
et à HYDRO QUÉBEC
pour leur appui au projet!




Imprimer

L'Éveil

Expressions plurielles de l’état adolescent

« Je sens, sous nos pieds, le territoire large mes amis. Pis je pense : Il faudra qu’on soit grands. Je vois, devant nous, les chemins brisés à refaire. Pis je pense : Il faudra qu’on soit ensemble. On était des bums de banlieue, il faudra qu’on soit des rois. Des princes. »

Au carrefour de la danse et du théâtre, L’Éveil écrit avec le corps et bouge avec la parole. Célébration des premières fois, le spectacle est construit sous forme de cartes postales : bribes, pulsions, instants de vie en fragments isolés, avec pour seul temps le présent, et l’adolescence comme point d’ancrage. Ce spectacle témoigne de l’intensité d’un âge qui, si tout y est à la fois inconnu et possible, nous définit pour le reste de nos jours.

Librement inspiré de L’éveil du printemps de Frank Wedekind écrit en 1881, la proposition fait état de l’éveil des sens, des émotions, de tout, de nous seuls, mais surtout, de nous ensemble.

eveil web video 

 

PRODUCTION LE FILS D'ADRIEN DANSE | THÉÂTRE LES ENFANTS TERRIBLES

CHORÉGRAPHIE
  HAROLD RHÉAUME 

MISE EN SCÈNE  MARIE-JOSÉE BASTIEN 

DRAMATURGIE  MARIE-JOSÉE BASTIEN |  STEVE GAGNON 

INTERPRÉTATION  JEAN-FRANÇOIS DUKE |  GABRIEL FOURNIER | ODILE-AMÉLIE PETERS | ANDRÉ ROBILLARD | CLAUDIANE RUELLAND | ARIANE VOINEAU

ÉCLAIRAGES ET DIRECTION TECHNIQUE  ANTOINE CARON 

MUSIQUE  JOSUÉ BEAUCAGE

COSTUMES  SÉBASTIEN DIONNE 

CONSEILLER AU DÉCOR  CHRISTIAN FONTAINE

VIDÉO  ELIOT LAPRISE

PHOTOS  DANIEL RICHARD


 
 

Imprimer

Ceci n'est pas une lettre d'adieu...

L’Autre au centre du monde

« Si je te disais que la compassion, c’est une question de vie ou de mort. Est-ce que tu y penserais plus ? »

Un immense party dans un champ de blé d’Inde, au milieu de nulle part, « Smells Like Teen Spirit » en boucle dans le mix du DJ. Soirée magique, colorée, éclatée. Au cœur de la fête : une intimidée, son bourreau et une mascotte loin de chez elle. Trois personnes réunies par un lumineux destin.

Autour du thème de la compassion, les créateurs du Théâtre la Catapulte (Ottawa) ont rassemblé de riches matériaux d’inspiration tels que les écrits du Dalaï-lama et les œuvres de Sigur Rós, Katrin Brack, Yann Arthus-Bertrand et Kurt Cobain pour créer un spectacle dynamique interrogeant les fondements du vivre-ensemble. Cette nouvelle œuvre célèbre le caractère sacré de chaque être humain pour faire tomber les barrières politiques, idéologiques, dogmatiques et religieuses qui nous séparent.

 

PRODUCTION THÉÂTRE LA CATAPULTE

TEXTE, MISE EN SCÈNE ET SCÉNOGRAPHIE  DILLON ORR |  MARIE-PIERRE PROULX | JEAN STÉPHANE ROY 

INTERPRÉTATION
  JONATHAN CHARLEBOIS | ANNIE CLOUTIER | ANIE RICHER

COSTUMES  ANDRÉE-ÈVE ARCHAMBAULT 

ÉCLAIRAGES  CHANTAL LABONTÉ 

ENVIRONNEMENT SONORE  FRÉDÉRIC LEVAC 


Imprimer

Avant l'archipel

Festivité théâtrale autour des grands émois amoureux

Lénaïque la Magnifique pleure tous les jours pour nourrir les fruits-dragons dans les vergers de sa péninsule. Un jour, au Marché du Continent, elle aperçoit Brévalaire Spectaculaire, fin « tricoteur de tuques allégoriques ». Coup de foudre ! Ils se voient tous les dimanches et, entre les rendez-vous, ils comptent chaque pas qui les sépare dans le temps. Mais les arbres de Lénaïque s’assèchent sans ses larmes. Puis, d’un seul coup, elle pleure à en inonder la terre. Désespérée, elle cherche à voler au-dessus des nuages pour rejoindre Brévaire, accrochée à son « je-me-souviens » gonflé de tristesse.

Joyeuse célébration alliant conte, improvisation, poésie et chanson, Avant l’archipel invite les spectateurs à investir ce nouveau mythe fondateur en se prêtant activement à toutes sortes de jeux loufoques qui naissent des tensions entre les deux amoureux.

avant-archipel web 

 

PRODUCTION THÉÂTRE FRANÇAIS DE TORONTO | IRRÉDUCTIBLE PETIT PEUPLE

TEXTE
  EMILY PEARLMAN 

CHANSONS  NICOLAS DI GAETANO

TRADUCTION ET ADAPTATION  DANIELLE LE SAUX-FARMER

ADAPTATION DES CHANSONS  ANDRÉ ROBILLARD

MISE EN SCÈNE  JOËL BEDDOWS
 


INTERPRÉTATION  DANIELLE LE SAUX-FARMER |  ANDRÉ ROBILLARD 

STAGIAIRE EN MISE EN SCÈNE  GUILLAUME SAINDON 

DÉCOR ET COSTUMES  KATIA TALBOT

ÉCLAIRAGES  BENOÎT BRUNET-POIRIER 

ASSISTANCE À LA MISE EN SCÈNE  LINDSAY TREMBLAY

DIRECTION DE PRODUCTION (création)  CÉLINE PAQUET

DIRECTION DE TOURNÉE  NATALIE GISÈLE 
   
 

Imprimer

Fils de quoi ?

Mythologie d’une famille exilée

« En français, il est réduit à la pensée d’un enfant de cinq ans. Il a l’impression de recommencer, du début, comme son fils qui vient de naître. On lui parle lentement, en détachant les mots, comme à un petit garçon. Il est dans un pays où il n’est pas un homme. » - Le père

Comment être fils d’un père qui ne maîtrise pas les subtilités de la langue dans laquelle on s’exprime ni les codes en usage dans la société où l’on vit ? Comment comprendre une identité qui se construit à cheval sur deux cultures, dont l’une ne nous est connue qu’à travers les mots et les souvenirs de nos parents ?

Le projet Fils de quoi ?, conçu en collaboration avec le comédien d’origine ukrainienne Sasha Samar et son fils Vlace, explore les lignes de tension, mais aussi les véritables zones d’humanité entre un père immigrant et son fils, désireux de se comprendre envers et contre tout.

 

creation web

 

PRODUCTION THÉÂTRE DE L'AVANT-PAYS

TEXTE ET MISE EN SCÈNE
  MARIE-CHRISTINE LÊ-HUU

INTERPRÉTATION  SASHA SAMAR | ALEXANDRE NACHI

ÉCLAIRAGES  CÉDRIC DELORME-BOUCHARD

SCÉNOGRAPHIE ET ACCESSOIRES  PATRICE CHARBONNEAU-BRUNELLE

PIANO  GUILLAUME MARTINEAU

ASSISTANCE À LA MISE EN SCÈNE  OLENA KHOMYAKOVA


IDÉATION  SASHA SAMAR | VLACE SAMAR | MARIE-CHRISTINE LÊ-HUU | PATRICE CHARBONNEAU-BRUNELLE